Ça sent la fin du voyage pour nous ! Nous sommes à Puerto Iguazú en Argentine, alors qu'il y a un peu moins de 9 mois nous étions à Foz do Iguaçu au Brésil ! Nous avons donc fait une boucle. Ces deux villes n'ont pas que leurs frontières de communes, elles partagent surtout leurs impressionnantes chutes d'eau. Nous les avions vus du côté brésilien, nous sommes retournées les voir du côté argentin. Une toute autre visite ! D'abord, quand nous étions au Brésil, nous nous étions pris une sacrée pluie, alors qu'ici, il faisait une chaleur écrasante. Enfin, la différence majeure reste dans l'organisation de la visite. Côté argentin, faut avouer que c'est un peu Disneyland... on prend un petit train pour accéder aux différents points de vue. Au début, on était tout heureux, nous étions les premiers, nous nous sommes donc installés dans les wagons, en prenant toute la place voulue... mais on a moins fait les malins quand on s'est rendus compte que le train attendait de se remplir pour partir. Enfin, on n'a pas attendu trop longtemps, un bon car de japonais a débarqué et nous voilà tous les trois serrés comme des patates dans le ridicule petit train. Je pense que désormais, Manu, Anso et moi allons être dans les albums photos souvenirs d'une bonne centaine de japonais. Youpi ! Ici on peut observer peut-être les plus impressionnantes chutes d'eau au monde, et en prime, on peut faire une étude sociologique sur le comportement des touristes de toutes les nationalités : américains, argentins, brésiliens, européens, etc. On ne s'en est pas privé ! Enfin, perso, mes préférés restent les... français ! Un des spectacles que j'ai beaucoup aimé : observer un groupe de français à la retraite (enfin je ne leur ai pas demandé, mais ils n'avaient pas l'air de toute première jeunesse...) se faire braquer leur paquet de chips par une bande de coatis ! Une des mamies du groupe a fait un tel bon en arrière que même la blague de son copain Bernard ne l'a pas faite rire, je cite : « elles doivent avoir du cholestérol ces bêtes-là ». Sûrement une blague que les moins de trente ans... disons plutôt trente-cinq ans ne peuvent pas comprendre. Je n'ai d'ailleurs pas plus ri à la blague quand la mamie en question qui venait juste de se remettre de ses émotions s'est approchée de moi pour me répéter la blague de son ami Bernard avec un clin d’œil complice en prime... Je ne devais pas avoir une bonne tête ce jour-là, je ne vois pas d'autres explications au clin d’œil...

DSC05553

IMG_4756

DSC05520

Conclusion de la journée, si tu veux voir des tas de gens différents, tous en short, en bob et avec un badge sur lequel est inscrit un nom de guide, viens un samedi ! Sinon, si tu veux juste venir profiter de la beauté exceptionnelle de l'endroit, viens un lundi, un mardi, un mercredi, un jeudi ou un vendredi ! Bon, vous l'aurez compris, nous, c'était un samedi...